Message de service

Avis aux flux RSS et à mes trois abonné(e)s virgule soixante quinze : finie la vie de château, j’abandonne le nom de domaine. Cette page laisse donc tomber sa particule (j’en ai marre de nettoyer les toiles d’araignées, c’est trop grand un palace quand on n’y vit que dans une pièce) et reprend sa modeste […]

Lire la Suite

La minute cocotte

En ces temps un peu beaucoup déroutants où mon esprit peine à fonctionner normalement et à se concentrer (au pays de l’angoisse et des incertitudes sur la santé du précédemment cité élu du mon cœur, le neurone n’est pas roi), je n’arrive à occuper mes sens et mon corps qu’avec des conneries. L’attente permanente est […]

Lire la Suite

My heart belongs to daddy

Ceci est un trèfle à quatre feuilles, un gri-gri, une poupée vaudou du bonheur, une déclaration d’espoir, une carte chance, une licorne, une ligne de cœur (que je sniffe goulûment) et bien plus encore. Tant qu’à se faire un sang d’encre, autant que ça soit glamour…

Lire la Suite

Erupt & Matter

Merci Moby (plus de saines réactions musicales anti-Trump par ici)

Lire la Suite

Basses quêtes

Parce que 2017 rime aussi avec chante, chante, danse et sois mieux dans tes claquettes baskets (j’efface le début de ma journée et je recommence, plouf plouf). Cab Calloway and the Nicholas Brothers – Jumpin Jive

Lire la Suite

La manif’ du dimanche [vœux inside]

œœ Si tu savais tout le bien, le bon, le fou, le doux, le brillant et le joyeux que je te souhaite pour cette année 2017, je te jure que tu en pleurerais d’émotion (rien que ça). De mon côté, j’ai joué aux rimes à la noix, et la meilleure que j’ai trouvée en guise […]

Lire la Suite

Pauvre, pauvre 2016…

Heureusement, le 31 décembre à 23h59 et 59 secondes, on cessera de taper sur cette pauvre année qui n’avait rien demandé à personne pour s’attaquer à la suivante (#lesgens sont cruels)(à moins qu’à l’instar du nuage radioactif de Tchernobyl qui avait eu le bon goût de s’arrêter à la frontière française, la sombritude ambiante décide […]

Lire la Suite

Horny Sunday

Oh oui, viens donc me faire pouêt pouêt sur le cor (ce titre mensonger et totalement pute-à-cliquesque vous est offert par l’amicale des blogs en péril qui ont 9 ans aujourd’hui)(en anglais, un cor est un « french horn », je précise). Mais mettons-nous plutôt en mode guirlande, chaussons nos paillettes et secouons-nous les flocons : quoi […]

Lire la Suite